Aytré 13 juillet 2018

Aujourd'hui j'ai déposé une enveloppe Soleau auprès de l'INPI. En effet, j'ai déjà eu maintes fois la sensation de me faire "piquer mes idées", ce qui en soi n'est pas très grave, puisqu'elles sont bonnes ! Ce lieu de pratique artistique et ce cabinet paramédical à Floirac, je les avais imaginés, ou plutôt, j'avais eu une forte intuition - une sorte de flash - en passant devant quelques mois avant que les projets n'aboutissent. En 2007, alors que je travaillais dans une école derrière la place de la Bourse, j'ai eu l'idée de danser sur le miroir d'eau ! Depuis, on ne compte plus les danseurs dans/sur cet espace magique. Et puis il y a eu l'ouverture de l'Espace-temps à Bordeaux : c'est moi qui lui ai donné son nom - mais à part la vilaine qui me l'a sournoisement soutiré, personne ne le sait ! Je lui disais en effet que je considérais l'atelier d'art-thérapie comme un espace-temps transitionnel - cf. mon mémoire rédigé en 2013.

thumbnail_IMG_2763

Alors voilà, j'ai déposé le nom de ma méthode d'accompagnement et de prise en soin, et le gros projet porté par la petite association dont je suis la fondatrice et la présidente dans une enveloppe protectrice. #balancetonidée ! Le projet, vous le connaissez, il s'agit du dossier "Art-thérapie pour les enseignants en prévention des Risques Psycho-Sociaux". Quant à la méthode, elle mûrit depuis des années, et elle était prête à fleurir : sur les modèles américains de MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction) et de MBCT (Mindfulness-Based Cognitive Therapy), j'ai créé la MBDT (Mindfulness-Based Dance Therapy) ou Danse-thérapie par la pleine conscience. Et je suis très fière de moi ce soir ! J'ai le sentiment d'inventer, avec d'autres bien entendu, l'art-thérapie humaniste contemporaine dont je rêvais.

thumbnail_IMG_2403

En fait je suis certes une praticienne, mais je suis très théoricienne. J'aime écrire, concevoir, élaborer, synthétiser, comparer, rédiger des compte-rendus. Et en ce moment ça fuse là-haut : alors jeter des mots sur le papier (ou sur cet écran) est une véritable catharsis, sinon une thérapie pour moi en ce moment charnière de ma vie professionnelle.

Que la lumière soigne SD

En parlant de mots, je ne pourrais pas citer tous ceux de Souleymane Diamanka, vu, écouté et entendu samedi 24 novembre au Rocher de Palmer. Son One Poet Show est une merveille, une mère qui veille. "Que la lumière soigne" ou bien "Plutôt que la récré... l'art et crée" sont mes nouveaux crédos ! D'ailleurs Nora signifie "Lumière (divine)" ! Quant à la seconde citation, elle devient de plus en plus claire pour moi ! 

thumbnail_FullSizeRender (7)

La poésie est d'ailleurs toujours présente dans mes ateliers : la danse, le mouvement, le souffle, la respiration, la présence,... et les mots ou les images poétiques. Samedi 24 l'atelier de présence active animé à Floirac était sur le thème de l'arbre. L'Arbre de vie de Klimt avait toute sa place parmi les mots "lumière", "apaisement", "calme", "tronc rugueux" ou encore "ancrage". Merci aux huit participantes qui me font confiance. 

thumbnail_IMG_2339

Demain je vais faire mon ikigai : "Pour les Japonais, c'est ce qui vous donne envie de vous lever le matin. L'identifier est essentiel pour mettre plus de sens et de plaisir dans votre vie.", dixit Psychologies magazine. "La joie de vivre ou une raison d'être", dixit Wikipédia. Oui, je cherche mon chemin, je trouve ma route et je trace ma voie. Ces trois expressions trottent dans ma tête depuis des semaines : les voilà là.

27 février 2017

Prochain atelier de Méditation et/en Mouvement (ou MBDT ?!) : samedi 22 décembre, de 10h à 12h, studio de danse Jean Jaurès, 74 rue de la Paix à Floirac.

Portez-vous bien, prenez soin de vous - mais ne prenez pas sur vous !

Artistiquement vôtre,

IMG_4726 - Copie1484133381_9289108165_carre