14 novembre 2015

Quand j'ai mal à la France

Hier soir, en écrivant ce court billet du 13 novembre 2015, je ne m'attendais pas à sombrer dans l'horreur absolue quelques heures plus tard. Attaques terroristes, état d'urgence, deuil national de trois jours, revendications par l'Etat Islamiste : nous sommes bien là au-delà de l'imaginable. L'humain est en bouillie.  J'étais seule à l'atelier ce matin et je n'en veux à personne : j'avais besoin de ce temps pour moi. Auto-art-thérapie ? Je rappelle que dans l'acronyme N.O.R.A., le "r" désigne la résilience, cette faculté de... [Lire la suite]