Je commence à voir quelques articles/études qui associent ces deux techniques visant le mieux-être que sont la méditation de pleine conscience (ou méditation laïque) et l'art-thérapie (discipline paramédicale et outil de développement personnel). J'en suis très heureuse, parce que j'ai eu cette intuition en 2012-2013, lors de la rédaction de mon mémoire, et que j'ai mis tout ça en application l'année passée, avec un adolescent, et cette année, avec trois femmes de plus de 50 ans. Et bien entendu je m'inclus aussi, moi, en tant que personne, en tant qu'être humain avec ses failles et ses faiblesses, dans cette recherche !

d9cb5d1c191f2985f9664157ff5f124f

Je participe d'ailleurs, en tant qu'individu (femme, active, mère, épouse, fille, amie, collègue, ...), à un programme de thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (MBCT), animé par le Dr Annie N'Guyen Lan, psychiatre. Lors de la dernière séance, elle nous a transmis cet étonnant poème de Rumi qui date du XIIIème siècle [...!...] :

La maison d'hôte

Cet être humain est une maison d'hôte.

Chaque matin une nouvelle arrivée.

Une joie, une dépression, une mesquinerie.

Un moment de pleine conscience qui arrive

Comme un visiteur inattendu.

Accueillez-les tous !

Même s'ils sont une foule de douleurs,

Qui balayent violemment votre maison,

La vident de ses meubles,

Quoi qu'il en soit, traitez toujours chaque invité honorablement.

Il pourrait vous débarrasser et vous épurer

Pour de nouvelles joies.

Les pensées sombres, la honte, la méchanceté,

Allez à leur rencontre, sur le pas de porte, en riant,

Et invitez-les à entrer.

Soyez reconnaissant de celui qui vient,

Parce que chacun a été envoyé

Comme un guide venu d'ailleurs.

 d7f63623b62cace9e79c05b8237c36c0

Et puis voici un court extrait du "recueil de paraboles inspirées à [Paulo Coelho] par les sources et les folklores les plus divers" intitulé Maktub (2013), que j'affectionne particulièrement : 

Un jour, on demanda au sculpteur Michel-Ange comment il faisait pour créer des oeuvres aussi magnifiques. 

"C'est très simple, répondit-il. Quand je regarde un bloc de marbre, le vois la sculpture qui est à l'intérieur. Il ne me reste qu'à retirer ce qui est en trop."

Le maître dit :

"Chacun de nous est destiné à créer une oeuvre d'art. Elle est le centre de notre vie et, malgré toutes nos tentatives pour nous le cacher, nous savons à quel point elle conditionne notre bonheur. En général, cette oeuvre d'art est enfouie sous des années de crainte, de culpabilité et d'indécision. Mais si nous décidons de retirer cette gangue, si nous ne doutons pas de nos capacités, nous pouvons mener à bien la mission qui nous a été assignée. C'est la seule manière de vivre honorablement."

d49fc6b6ae3302bf25c8789b1a62e6fd

Et puis pour finir, je vous annonce que j'ai à nouveau eu un prix - ça faisait longtemps ! - au concours d'écriture L'encre des coteaux organisé par le magazine L'écho des collines : ce n'est que le 3ème prix ex-aequo adulte, mais c'est bon pour l'ego ! Dans un prochain billet je vous livre le texte primé intitulé "La mer en boîte"...

f2b15d670b7a457a1d3aeaf0e67affaa

Artistiquement vôtre,

lp