IMGP7326

C. est arrivée rayonnante à l'atelier hier matin : "Je commence à sentir les bienfaits de la méditation [après la 5ème séance] ! Je suis différente, je pense de façon plus positive, je ressens mieux mon corps. [...] Samedi dernier j'ai fait un défilé de mode ! Jamais je n'aurais cru pouvoir faire ça ! J'ai été très applaudie, moi la doyenne du groupe ! [C. a 78 ans...]" Voilà, on y arrive... C. m'a aussi apporté un magazine féminin [Femmes magazine n°1, août septembre 2015] qui a consacré un dossier, dans sa rubrique Santé & Forme, au corps. Il y est question de confiance en soi, d'image de soi, d'estime de soi, de respiration et de méditation. Extraits :

"Aimer et écouter son corps" - Nous réconcilier avec notre corps, c'est apprendre à l'écouter pour mieux l'entendre. Retrouvons ces mots qui ont empoisonné notre corps, regardons-les en face et dépassons-les : nous nous affronchirons petit à petit du regard d'autrui. Remettons ce corps en mouvement, par l'activité physique, découvrons-le en travaillant le souffle, la respiration, l'énergie, la visualisation intérieure, considérons-le comme un allié, un ami avec qui dialoguer, dans le respect et dans l'écoute.

"La respiration : votre nourriture corporelle" - La maîtrise de la respiration ouvre les portes du bien-être [ou du mieux-être] ! Faites le plein d'énergie, augmentez votre endurance, libérez vos tensions et améliorez votre concentration en respirant tout simplement. Prendre conscience de sa respiration, des effets nocifs de la pollution et du stress, se mettre en condition pour mieux s'oxygéner, voici les règles de vie pour un corps en pleine forme. [...] Nous respirons en général sans y penser, comme une évidence. Pourtant la respiration est au coeur de notre vie. Trait d'union entre le corps et l'esprit, la respiration fait le lien entre nos fonctions organiques et nos émotions. Apprendre à bien respirer dans un premier temps [tout comme le coloriage anti-stress peut être un premier pas vers l'art-thérapie], puis à méditer dans un deuxième temps est donc une règle d'hygiène de vie essentielle. Dès que l'on respire mal, c'est tout l'organisme qui s'encrasse, entraînant de la fatigue et un moral en berne. [...] Prendre conscience de sa propre respiration peut avoir un impact significatif ur notre bien-être et notre niveau de stress, et cela peut même avoir des effets physiologiques concrets, notamment de baisser la tension artérielle.

L'article se poursuit sur les mouvements respiratoires, les principaux types respiratoires, et délivre quelques exercices basiques qui permettent à la fonction respiratoire de mieux "faire son travail". En effet, "la fonction respiratoire a pour mission d'assurer la transformation du sang veineux en sang artériel, c'est-à-dire l'enrichissement du sang en oxygène et le rejet des déchets gazeux dont il est chargé, notamment le gaz carbonique."

Enfin, la dernière partie du dossier montre comment passer de la respiration consciente à la méditation de pleine conscience : 

"De la respiration... à la méditation" - Rechercher le bonheur et la paix intérieure en s'astreignant à une pratique ennuyeuse et rébarbative est contradictoire. Pour être efficace, la méditation [allongée, assise ou marchée] doit rester un plaisir : un bol d'air dans notre vie de tous les jours. C'est-à-dire associer le plaisir au cheminement personnel. Une séance de méditation, lorsqu'elle repose sur de bonnes bases, est une parenthèse que vous vous offrez dans votre vie. C'est un instant très précieux dans vos journées hyperactives. Il faut savoir en profiter et l'apprécier à sa juste valeur.

Autrement dit, il faut savourer le plaisir d'exister par le mouvement dansé... Mon adage ! Pour terminer, un chiffre issu du magazine précité : "Nous effectuons en moyenne 15000 respirations par jour : cela vaut la peine d'en effectuer une partie amplement et en pleine conscience afin de profiter pleinement de ses bienfaits." Isn't it ?!

Artistiquement vôtre,

IMGP7327Une petite plume s'est égarée.

Au gré du vent, elle a dansé.

Par ma fenêtre, elle est entrée.

Et sur mon mur, elle s'est posée.