lpSamedi prochain, le 12 septembre 2015, aura lieu le premier forum des associations à Floirac. L'Atelier N.O.R.A., Nouvel Outil de Résilience par l'Art - Art-thérapie interculturelle & intergénérationnelle, répondra présent salle Lucie Aubrac (à côté de la piscine municipale, dans le Bas-Floirac), de 14h à 19h ! Cinquante associations floiracaises participeront à cette manifestation bénévole. Je tenterai, avec l'aide de mes acolytes, de vous présenter l'art-thérapie en général et les ateliers que je propose en particulier. N'hésitez à vous approcher du stand (pôle 4) pour tous renseignements, infos, questions, inscriptions ! Pour mémoire - et parce que c'est écrit en tout petit sur le flyer - l'atelier collectif (c'est-à-dire à partir de deux personnes !) du samedi matin est à 15 euros par personne ; les séances individuelles sont tarifées à 40 euros, mais un tarif réduit - notamment pour les enfants, les adolescents, les étudiants, les demandeurs d'emploi, ... - est plus qu'envisageable !

IMG_2473

"Je me sens exclu de cette génération." Voici une parole de Xavier, lors de l'entretien préliminaire à la prise en charge / en soin, que j'avais omise de transmettre... Xavier est ce jeune homme qui est venu à l'atelier de mars à juillet 2015. Je vous avais promis une retranscription des séances d'art-thérapie : c'est la rentrée, avec tout ce que ça implique de remise en route, de prise de rythme, de dossiers à compléter, etc. , alors je vais vous la faire courte...

séance 1 : samedi 11 avril 2015 [L'entretien a été considéré comme une séance 0, gratuite, alors qu'en fait c'est primordial...]

Xavier arrive à l'heure - comme ce sera toujours le cas -, un peu stressé, mais très motivé. Nous prenons place sur une chaise, j'explique la position des pieds, des jambes, des bras, du dos, de la tête. Nous écoutons l'introduction de "Méditer, jour après jour" de Christophe André. En résumé [cf. dernière page du livre qui accompagne le CD, aux éditions L'iconoclaste], ça donne ceci : La pleine conscience est une méthode de méditation simple et accessible à tous. Seule sa pratique régulière demande des efforts ! Un point de départ : s'arrêter, s'asseoir et fermer les yeux (ou les garder mi-clos, sans rien regarder de précis). Puis observer et accueillir ce qui arrive dans notre corps et notre esprit. Xavier est réceptif, il se détend relativement vite.

Nous entrons ensuite dans le mouvement dansé. Xavier est peu enclin, il ne plie pas les genoux dans ses déplacements, mais occupe bien l'espace de la salle. Il s'arrête aux consignes, est très à l'écoute. Nous évoluons, dans cet ordre-là,  sur les cinq rythmes universels - fluide, staccato, chaos, lyrisme et quiétude - préconisés par Gabrielle Roth, cette artiste américaine, décédée il y a peu, qui a acquis une renommée mondiale dans le domaine du mouvement et du développement personnel.

Après une vingtaine de minutes de mouvement, Xavier me dit que c'est le lyrisme qui l'a marqué. Nous partons donc sur une production plastique, ou plutôt graphique, sur ce thème-là. Je mets du Mozart pour l'accompagner. Xavier choisit une feuille de couleur bleue, et il écrit, découpe, colle, relie... et "se laisse porter par la joie" en lyrisme...

IMG_1487

séance 2 : samedi 23 mai 2015 [Du temps s'est écoulé : Xavier a été malade, j'ai été absente pour cause de ponts et de stage de danse-improvisation ; mais Xavier a bénéficié de séances de thérapie par les sons et les énergies avec Marion en parallèle.]

Xavier porte un T-shirt vert qui lui va bien. Je sens qu'il a envie/besoin de se mettre en mouvement d'emblée. Je garde aussi en mémoire qu'il nous faut aujourd'hui travailler sur la peur...

Nous partons dans des déplacements au rythme de La Marche de l'empereur, Bande Originale du film du même nom, écrite, composée et interprétée par Emilie Simon. Le corps de Xavier se délie, nous lâchons prise.

Nous nous installons ensuite pour un temps de méditation de pleine conscience avec l'ouvrage que je viens d'acquérir "Respirez", d'Eline Snel, qui propose des méditations pour les parents et les ados de 12 à 19 ans. Son ouvrage "Calme et attentif comme une grenouille", préfacé par Christophe André, n'est plus à présenter, du moins ici. C'est tout-à-fait adapté à Xavier. Nous enchaînons cependant avec un dessin de vagues de respiration, sur le principe de la Cohérence cardiaque, que j'ai déjà présentée également.

Nous repartons ensuite dans des déplacements, avec étirements des bras, du dos [exercice de l'enroulé/déroulé], le travail en miroir...

En guise de temps plastique, je propose à Xavier de feuilleter le bel ouvrage "Quand l'art rencontre la science" ; il le regarde attentivement, - art-thérapie contemplative - et accepte un thé vert. Je note les mots qu'il souhaite garder de cette séance sur le carnet qu'il a choisi.

IMG_2553

séance 3 : samedi 13 juin 2015 [Les épreuves du Baccalauréat commencent dans quelques jours...]

En fait Xavier a peur d'avoir peur... Nous commençons cette séance fondamentale par un scan corporel, une méditation de pleine conscience qui dure 18 minutes. Xavier a moins peur : il a pris conscience de sa respiration, de son corps, des tensions dans le cou et les épaules...

Xavier ne tient pas à entrer dans le mouvement aujourd'hui. Je me plie à son désir de peindre : sur une toile carrée (30 cm x 30 cm), je lui donne l'idée du cercle, du fluide, qui ressort des pages sur lesquelles il s'est arrêté la séance précédente. Xavier ne sait pas comment faire, quelles couleurs choisir, quels pinceaux utiliser. Je le laisse faire. Lui indique le bleu, qu'il affectionne particulièrement. Lui explique que pour le fond il vaut mieux utiliser une brosse plus large. Il se met à peindre à l'acrylique, avec un plaisir crescendo. Il veut avoir fini avant d'avoir commencé, mais continue lorsque je le lui demande. Il est heureux de manipuler cette matière qu'il n'a pas touchée depuis...10 ans, dit-il. C'est "Lever du soleil" le titre qui lui vient à l'esprit à la fin de la séance. Un beau titre, signe de renouveau, de renaissance. Mais là j'interprète, alors j'arrête. C'est le processus de création qui nous intéresse en art-thérapie, pas la réalisation finale...

Nous terminons la séance par une courte méditation (7 minutes) intitulée "Patience, confiance et lâcher-prise".

IMGP8970

séance 4 : samedi 20 juin 2015 [Ou le week-end du milieu...]

Lundi, c'est l'épreuve de maths, et en S, c'est un gros coefficient. Xavier semble à peu près confiant après les premières épreuves (philo, histoire-géo, espagnol). En fait il est plutôt doué dans les matières littéraires...

Après discussion, nous démarrons par une méditation de pleine conscience de 13 minutes : "Solide comme une montagne". Xavier s'ancre et se hisse. C'est bien.

"Lever du soleil" n'est pas tout-à-fait terminé. Je mets Le printemps de Vivaldi et Xavier finit sa production. Je lui présente ensuite une vulgaire boîte à chaussures, qui deviendra "Boîte à bien-être"... Je mets sous les yeux de Xavier de la pâte à modeler - celle qu'on use à l'école maternelle. Nous rions. Il semble un peu dépassé, voire paniqué, mais très vite se met à modeler, à aplatir, à triturer... On aboutit à plusieurs galettes colorées, de tailles différentes : la montagne en couleurs de Xavier est née, elle trouve sa place dans la boîte à bien-être... Pendant qu'il oeuvre, je mets "L'art d'écouter", un poème d'une minute qui aide à voir la vie de façon positive.

Nous terminons la séance par la méditation de la dernière fois : "Patience, confiance et lâcher-prise".

27092014

séance 5 : mercredi 8 juillet 2015 [Les résultats du Bac sont tombés hier... Nous sommes installés sur un banc, square Monrepos, parce que la salle n'est pas libre.]

Xavier me confie avoir beaucoup stressé jusqu'à hier. Pourtant, pour la première fois en séance, il a enlevé sa veste... Xavier a obtenu son Bac S, du premier coup, pas au rattrapage comme il le pensait. Il est tranquille pour l'été, et va pouvoir s'inscrire à la fac de bio, pour travailler avec les animaux, son souhait le plus cher. Il voit des potes. Il vient à l'atelier accompagné de son père, qui reste dans la voiture puis s'en va, et rentrera seul, à pied.

Je lui propose de faire un petit bilan des séances d'art-thérapie. Dans un premier temps, je lui demande de qualifier son état émotionnel aujourd'hui, sur une échelle de 1 à 5 (1 étant le plus bas, le moins bien) :

tristesse : 1/5 ; peur : 2/5 ; colère : 2/5 ; joie : 4/5 ; dégoût : 2/5 ; surprise : 4/5

Je lui demande ensuite d'essayer de qualifier ce qui se passe au niveau physiologique (sommeil, endormissement, réveil ; douleurs au ventre ; fréquence des selles) : la qualité du sommeil semble meilleure, les douleurs au ventre ont diminué, les selles sont un peu plus régulières. Xavier emploie le terme d'amélioration. Au niveau psychologique, Xavier reconnaît avoir été très stressé en juin, pendant  les épreuves et durant l'attente des résultats, mais là il parle de soulagement ! Au niveau absentéisme, il dit que c'était "autrement mieux". Quand enfin je lui demande ce qu'il pense de cette prise en charge en art-thérapie avec moi, il me répond : "Je ne pensais pas que ça marchait aussi bien. J'ai vu plein de spécialistes, et là j'suis content, j'y croyais qu'à moitié ; ça a bien marché." Il va aller fêter ça avec ses pairs. Xavier m'a remercié. Je le remercie aussi.

love-art-therapy-pattern1-200