Leïla

Hier soir, Julie Lagarrigue, auteur-compositeur et art-thérapeute, nous a présenté sur l'I-Boat, devant une centaine de personnes, son spectacle musico-théâtral intitulé "J'ai rencontré des étrangers". Dans cette pièce d'une heure et quart où elle est seule sur scène, la présidente de la Délégation Aquitaine des art-thérapeutes diplômés d'universités (Tours et Poitiers), nous parle d'elle et des autres, des autres différents, des autres étrangers, des pas-comme-nous, les malades, les fous, les blessés de la vie.  Elle nous conte son expérience en tant qu'art-thérapeute auprès de personnes autistes ou schizophrènes. Elle nous cause en rimes ou en prose, en musique ou a capella, de l'être humain...qui reste une personne, même monstreuse. Marjo est un peu barjo peut-être. D'ailleurs, pourquoi a-t-elle choisi ce métier d'art-thérapeute ? On se questionne. En tout cas, merci Julie, grâce à toi, j'ai pu transformer ce leitmotiv qui m'empêche souvent d'avancer et me fait parfois tourner en bourrique : il ne s'agit pas de "fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve" mais au contraire de jouir du bonheur avant qu'il ne disparaisse, de profiter de ces petits bonheurs éphémères, bref, de savourer dans l'instant le plaisir d'exister ! 

papiers peints edouard Duras 1771

L'art-thérapeute est un professionnel paramédical qui exploite les bienfaits d'une technique artistique, notamment le pouvoir expressif, les effets relationnels, et la recherche du plaisir esthétique, afin d'aider des personnes à recouvrer, améliorer, maintenir des capacités d'expression, de communication ou de relation. Il stimule les capacités préservées - physiques, mentales, sociales dites "parties saines" - en exploitant les mécanismes humains du patient par une activité artistique adaptée, afin de restaurer son estime, sa confiance et son affirmation de soi, conjointement avec une bonne qualité des ressentis physiques, la bonne adaptation de la structure corporelle et l'engagement dans l'élan moteur.

Ceci est un résumé du référentiel d'emploi rédigé d'après un extrait du Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). L'art-thérapeute issu de la formation délivrée par l'Association Française de Recherches et Applications des Techniques Artisitques en Pédagogie Et en Médecine (A.F.R.A.T.A.P.E.M. ou école d'art-thérapie de Tours) obtient un titre de niveau II (nomenclature française de 1969) ou de niveau 6 (nomenclature européenne) ; il intervient sous le code NSF 330v "Spécialités plurivalentes des services aux personnes (production à caractère artistique)" selon l'Arrêté du 10/08/2012 (J.O. du 22/08/2012).

chrono_mvmts

J'espère obtenir cette certification professionnelle prochainement, ayant suivi la "première année" du Diplôme d'Université dans son intégralité, du 17 janvier au 8 juillet 2011 à Lyon (+ une session de "pré-sélection" de 2 jours en décembre 2010) et ayant obtenu la moyenne générale de 14,5/20 aux évaluations [Certificat de formation théorique d'Intervenant Spécialisé en Art-thérapie ou ISA pour les intimes], ainsi que le D.U. de la Faculté de médecine et de pharmacie de Poitiers [en janvier 2014, mention Très Bien ; titre du mémoire : "Des ateliers d'art-thérapie par le mouvement dansé auprès de mères et de leurs jeunes enfants & un essai d'auto-art-thérapie (techniques mixtes)"]. Le problème, c'est que depuis l'année passée (2013 - pas de bol, donc), l'université de Poitiers et l'école d'art-thérapie de Tours n'ont plus rien en commun : il y a eu scission (théorique?!) entre Richard Forestier et Jean-Jacques Giraud. Pour moi, ce serait une reconnaissance de l'Etat, qui me permettrait d'argumenter auprès de l'Education Nationale et de la MGEN, et en particulier du Réseau PAS ; pour l'ex-directeur scientifique et pédagogique de "l'AFRA", ce n'est qu'un document de plus à signer. Mais apparemment c'est trop demander. J'attends encore un peu, avant de m'adresser à Fabrice Chardon, le nouveau directeur, qui est intervenu à Lyon pour nous proposer des cours de psychologie et de psychopathologie de qualité. J'espère qu'il entendra ma requête.