IMG_3571

Aujourd'hui je devais assister à une "animation pédagogique" sur l'estime de soi. Une première dans le genre dans le département, ou du moins à ma connaissance. Comment enseigner l'estime de soi ? Vaste sujet ! Et pourtant c'est dans les derniers programmes de l'école primaire. Et comme tout ce qui s'enseigne s'évalue... Bref, une demi-journée de formation comme ça, ça ne se loupe pas. Organisée un mercredi matin, je me suis bêtement dit : "Waouh ! On progresse !" Je me suis même surestimée en pensant que cette idée venait de moi : en effet, le 5 décembre 2012, j'ai rencontré mon inspecteur de circonscription, afin de lui présenter mon parcours et mon projet d'art-thérapie pour les enseignants. J'ai bien entendu signifié que confiance en soi, estime de soi et image de soi étaient les indicateurs majeurs d'une qualité de vie, et j'ajouterai, d'une qualité de vie au travail. Je parlais de prévention du stress, du burn-out... J'avais alors trouvé une oreille attentive en la personne de mon supérieur hiérarchique direct. J'en étais heureuse. J'ai été encore plus contente d'apprendre à la rentrée 2013 la mise en place d'un module de 3 x 2 heures sur le thème "Stress, conflits et situations difficiles à l'école". Je me suis dit que j'y étais pour quelque chose, et j'en étais fière... Et lorque j'ai vu au plan de formation ce module "Estime de soi", dans le cadre de l'apprentissage de la citoyenneté - parce qu'il faut bien la caser quelque part, l'estime de soi -, j'étais soufflée mais ravie ! 

Le 14 février, j'ai reçu une convocation signée de la main du même inspecteur de circonscription à ce module de formation continue, mercredi 5 mars, de 9h à 12h. Je prends donc mes dispositions et inscris ma fille au centre de loisirs : je ne pourrai pas aller la récupérer à l'école avant midi. Hier, lundi 3 mars, j'apprends que je remplace une collègue en arrêt maladie (burn-out? stress et anxiété en tout cas !). Et je signale par mail à la secrétaire de l'inspecteur mon souci pour mercredi matin. J'aurais dû me taire...et aller à ma formation, point barre. Mais trop bonne, trop c...e ! Et donc la réponse est claire : priorité à la classe [un mercredi matin, en TPS/PS] ! L'estime de soi, késaka ? ça sert à quoi ? C'est vrai qu'avec des 2-3ans, on ne peut pas se permettre de louper une demi-journée de travail !!! Donc demain matin, je vais à l'école, ma fille va au centre déjeuner et en début d'après-midi - sinon je paie pour rien! - et j'ai téléchargé un document sur l'estime de soi : estime2soiOcce. Etpiscesttout.

Bref, je suis contrariée, déçue, mécontente. Il va falloir en enfoncer des portes avant d'être rémunérée par l'Inspection académique et/ou la MGEN ! Je ne suis pas prête de l'intégrer le fameux Réseau PAS ! [Nora_enseignants] Je ne suis pas au bout de mes peines ! Mais courage...ne fuyons pas !

IMG_3575

2 extraits de "La boîte à bonheur",

confectionnée par mes soins et offerte à C. & M. pour leur mariage !